Description et évaluation de programmes de soutien

Intervention du soutien entre pairs (peer counsellor) pour l’allaitement dans une population urbaine de faibles revenus économiques : relation avec l’attitude des mères vis-à-vis de l’allaitement.
Srinivas GL, Benson M, Worley S, Schulte E, J Hum Lact. Feb;31(1):120-8, 2015 – Résumé – article complet

Titre original : A clinic-based breastfeeding peer counselor intervention in an urban, low-income population: interaction with breastfeeding attitude.

article completL’action s’est déroulée dans un centre de soins et le quartier desservi par celui-ci, qui est constitué d’une population à bas revenus économiques. Une mère du quartier, fréquentant le centre de soins à l’occasion de sa deuxième grossesse, a été recrutée et formée par un représentant du WIC pour devenir conseillère en allaitement « Breastfeeding Peer Counsellor » (BPC). Un groupe de femmes enceintes de plus de 28 SA, en bonne santé, suivies au centre de soins a été recruté et chaque future mère a rempli un questionnaire évaluant son attitude envers l’allaitement. Elles ont été tirées au sort pour constituer deux groupes dans lesquels la répartition du score sur l’attitude envers l’allaitement était similaire. Elles ont toutes répondu à un questionnaire évaluant leur sentiment de compétence maternelle dans la semaine après leur accouchement. Le soutien proposé à toutes ces femmes comprenait des consultations au centre de soins avec un consultant en lactation, un pédiatre et un nutritionniste. De plus, la conseillère en allaitement prenait contact avec les mères du groupe intervention en fin de grossesse puis 3 à 5 jours après la naissance, de façon hebdomadaire le premier mois, tous les 15 jours ensuite jusqu’aux 3 mois de l’enfant et une fois à 4 mois, par téléphone ou lors d’entretiens individuels au centre de soins. Les conditions de sécurité dans le quartier ne permettaient pas de proposer des visites à domicile.
Les taux d’initiation et les durées d’allaitement (exclusif et partiel) étaient les mêmes dans les deux groupes, le paramètre déterminant étant le score d’évaluation de l’attitude vis-à-vis de l’allaitement : dans chaque groupe, les femmes allaitaient d’autant plus et d’autant plus longtemps qu’elles avaient une attitude positive vis-à-vis de l’allaitement.
En revanche, après ajustement sur le sentiment de compétence maternelle, l’intervention de la conseillère en allaitement était associée à deux taux d’allaitement plus élevés : pour un même niveau du sentiment de compétence maternelle, une femme ayant bénéficié du soutien de la conseillère en allaitement était 3,2 (CI 95 % [1,02-9,80]) fois plus susceptible d’allaiter toujours à 1 mois qu’une femme du groupe contrôle. Enfin, 43 % des mères du groupe intervention avaient allaité la durée initialement envisagée, contre seulement 22 % du groupe contrôle (p=0,07).
Les auteurs soulignent l’importance de développer des réseaux de conseils entre pairs pour l’allaitement, en parallèle avec d’autres actions essentielles (formation des professionnels de centre de soins et mise en œuvre de l’Initiative Hôpital Ami des Bébés dans l’hôpital associé au centre de soins).

– Promouvoir la santé dès la petite enfance. Accompagner la parentalité.
Houzelle N., Rebillon M. dir. , Inpes, coll. Santé en action, 2013 : 192 pages, 2013 – Résumé – article complet

Promouvoir la santé dès la petite enfance. Accompagner la parentalité.

Houzelle N., Rebillon M. dir.
Inpes, coll. Santé en action, 2013 : 192 pages 2013

article complet
Guide élaboré sous l’égide de l’INPES à l’intention des professionnels et des acteurs de l’accompagnement à la parentalité.

« Fruit d’une écriture collaborative et participative, travail à
plusieurs voix qui entend cerner les multiples facettes de
la parentalité et des interventions possibles, cet ouvrage
questionne les enjeux actuels du soutien à la parentalité et de
la place de la santé dans cet univers. Ce rapprochement est
relativement récent. Il a donné lieu à plusieurs interpellations
et mises en garde contre les risques d’instrumentalisation, de
stigmatisation ou de normalisation. Vigilance et respect des
principes éthiques doivent fonder ces programmes, comme dans
toute intervention de santé publique. » extrait de la préface

– En quoi le Programme Relais Allaitement est-il bénéfique pour la population de Roubaix-Centre ? Evaluation et améliorations
Jenny SIOZARD, Mémoire Master 1 Management des Sciences Sociales IAE Université Lille 1, 2012 – Résumé – article complet

En quoi le Programme Relais Allaitement est-il bénéfique pour la population de Roubaix-Centre ? Evaluation et améliorations

Jenny SIOZARD
Mémoire Master 1 Management des Sciences Sociales IAE Université Lille 1 2012

article completDéjà fortement impliquées dans la protection sociale de leurs secteurs, des professionnelles du service de Protection Maternelle Infantile (PMI) situé à Roubaix-Centre, ont mis en place un programme Prall depuis 2010. Après un an et demi d’existence, elles ont souhaité procéder à l’évaluation de ce dispositif afin d’en mesurer l’impact sur le territoire et d’argumenter sur sa continuité.
C’est dans ce but que ce mémoire a été rédigé. Il s’agit dans un premier temps de mettre en avant les raisons et les méthodes de la mise en place du Prall à Roubaix-Centre, avant de l’évaluer de manière objective pour obtenir un constat général de sa situation et de lui apporter des pistes d’améliorations.

– Prise en charge des mères allaitantes en bonne santé avec des bébés nés à terme et en bonne santé
Renfrew MJ, McCormick FM, Wade A, Quinn B, Dowswell T, Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 5, 2012 – Résumé – article complet

Prise en charge des mères allaitantes en bonne santé avec des bébés nés à terme et en bonne santé Titre original : Support for healthy breastfeeding mothers with healthy term babies

Renfrew MJ, McCormick FM, Wade A, Quinn B, Dowswell T
Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 5 2012

article completL’Organisation Mondiale de la Santé recommande que les nouveau-nés soient exclusivement allaités jusqu’à l’âge de six mois avec poursuite de l’allaitement comme élément important du régime alimentaire du nouveau-né jusqu’à au moins l’âge de deux ans. Cette recommandation a été émise car il existe des preuves probantes de risques à court et long terme sur la santé des nouveau-nés et de leurs mères liés à l’absence d’allaitement. De nombreuses mères cessent prématurément d’allaiter en raison de problèmes, dont bon nombre peuvent être évités grâce à des soins et une prise en charge adaptés. Cet arrêt prématuré peut être source de déception et d’angoisse pour les mères, mais aussi de problèmes de santé pour leurs nouveau-nés et elles-mêmes. Une prise en charge de l’allaitement peut inclure des conseils visant à rassurer, à complimenter et à informer, mais c’est aussi une occasion de discuter et de répondre à des questions posées par la mère. La présente revue a examiné si une prise en charge supplémentaire pour les mères allaitantes, assurée par des professionnels et/ou des aidants ayant suivi une formation, permettait aux mères de continuer à allaiter comparée à la mise à disposition de soins de maternité standard. La revue a identifié 52 études contrôlées randomisées issues de 21 pays incluant plus de 56 000 femmes. Toutes les formes de prises en charge supplémentaires analysées montraient une augmentation de la durée d’allaitement et de la durée d’allaitement sans introduire d’autres types de liquides ou d’aliments. La prise en charge assurée par les aidants* et les professionnels avait un effet positif sur les résultats liés à l’allaitement. Une prise en charge face à face était associée à un effet plus important du traitement par rapport à une prise en charge par téléphone. Cette prise en charge, uniquement proposée si les femmes recherchent une aide, a peu de chances d’être efficace. Cette indication signifie que les femmes doivent pouvoir bénéficier de visites prévisibles, planifiées et permanentes. Les interventions fournissant une prise en charge supplémentaire avaient des effets plus significatifs lorsque les taux de base d’initiation à l’allaitement étaient élevés. Les avis des femmes concernant les interventions de prise en charge n’étaient pas correctement signalés dans ces études. La prise en charge doit être adaptée au lieu et aux besoins du groupe de population. D’autres recherches seront nécessaires afin d’identifier les éléments les plus efficaces de la prise en charge.
Notes de traduction
Traduit par: French Cochrane Centre 8th June, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé Français

*aidant (trained lay people) : Non professionnel formé

– Accompagnantes à l’allaitement (Peer counselors) dans un service de néonatalogie : perception des professionnels
Rossman, B, Engstrom, J.L, Meier, P.P, Research in Nursing and Health, 35(5):460-474, 2012 – Résumé – article complet

Accompagnantes à l’allaitement (Peer counselors) dans un service de néonatalogie : perception des professionnels Titre original : Healthcare Providers Perceptions of Breastfeeding Peer Counselors in the Neonatal Intensive Care Unit

Rossman, B, Engstrom, J.L, Meier, P.P
Research in Nursing and Health, 35(5):460-474 2012

article completDans cette étude qualitative, on a examiné la perception que 17 professionnels travaillant dans une unité de néonatalogie (infirmières, médecins, consultants en lactation et diététiciennes) avaient du rôle des accompagnantes à l’allaitement (peer counselors) qui sont des mères d’anciens prématurés et qui proposent un soutien à l’allaitement dans le service. Les résultats ont montré que les professionnels respectaient l’expertise des accompagnantes en ce qui concerne l’allaitement et identifiaient trois éléments importants qui contribuaient à l’efficacité du programme de soutien entre pairs : avoir un professionnel soutien indéfectible du programme, que les accompagnantes soient des mères dont le bébé avait été hospitalisé dans le service, et une culture du service qui soutenait l’utilisation du lait humain. Les professionnels pensaient que les accompagnantes favorisaient les soins du prématuré en renforçant la capacité des mères à donner leur lait et en facilitant et en modélisant des exemples positifs d’interaction mère-enfant.

mots clés : prématurité néonatalogie

– Revue systématique des interventions de soutien entre pairs pour l’allaitement
Kaunonen M, Hannula L, Tarkka MT., J Clin Nurs. 2012 Jul;21(13-14):1943-54, 2012 – Résumé – article complet

Revue systématique des interventions de soutien entre pairs pour l’allaitement Titre original : A systematic review of peer support interventions for breastfeeding.

Kaunonen M, Hannula L, Tarkka MT.
J Clin Nurs. 2012 Jul;21(13-14):1943-54 2012

article completRevue systématique des modalités de soutien de l’allaitement entre pairs pendant la grossesse et la période post-natale.
Les études retenues ont été publiées entre 2000 et 2008 et concernent l’Europe,l’Amérique du nord, l’Australie et la Nouvelle Zélande; Elles ciblent aussi les interventions de soutien et d’éducation pour l’allaitement chez les mères et les bébés en bonne santé en partant du point de vue des mères ou de membres de leur famille. Les interventions melant le soutien entre pairs et le soutien par les professionnels ont aussi été considérées.
Le soutien individuel était le plus fréquent. Lorsqu’il est utilisé le soutien entre pairs cible la période postnatale. Les interventions mixtes (professionnel et pairs) sont efficaces.
Seul le soutien suivi produit des résultats effectifs.
Les professionnels de santé devraient étudier le rôle du soutien entre pairs considérant l’efficacité de l’alliance du soutien professionnel et entre pairs pour le renforcement de l’allaitement

– Evaluation des réseaux du Programme Relais Allaitement, Approche comparative de trois réseaux : monographie et catégorisation des résultats
Murielle Bauchet, consultante en santé publique, F.E.E.Santé , 2011 – Résumé – article complet

Evaluation des réseaux du Programme Relais Allaitement, Approche comparative de trois réseaux : monographie et catégorisation des résultats

Murielle Bauchet, consultante en santé publique, F.E.E.Santé
2011

article completL’association ArpaL a souhaité disposer d’une évaluation de ses réseaux afin, d’une part, de répondre aux
exigences des institutions impliquées dans le programme (institutions d’appui, Inpes, GRSPs), et d’autre part,
de disposer d’informations lui permettant d’ajuster la mise en œuvre du programme au sein des territoires.
Ainsi, l’association a souhaité faire porter l’évaluation sur un échantillon de 3 réseaux identifiés pour la diversité de leur situation : lieu géographique d’implantation, service porteur (PMI, service de néonatologie), dynamique locale ressentie.
Cette évaluation a pu être réalisée grâce à une subvention de l’INPES
Le programme étant en cours de réalisation, l’évaluation s’est situé chemin faisant et devait permettre de collecter des éléments informatifs autant quantitatifs que qualitatifs permettant d’apprécier la mise en œuvre des réseaux
sélectionnés du Programme Relais Allaitement (Prall).
Ainsi,l’évaluation a porté sur un échantillon de 3 réseaux identifiés pour la diversité de leur situation: lieu géographique d’implantation, service porteur (PMI, service de néonatologie), dynamique locale ressentie. Les trois réseaux sont : le réseau Tétou pour moi (Bagnols sur Cèze, Gard), le réseau de Moularés (Montpellier, Hérault) et le réseau de Roubaix (Nord).

– Le programme des Peer counselor du WIC, rapport final d’activités
Ann Collins, Catherine Dun Rappaport,Nancy Burstein, Tracy K. Palmer, U.S. Department of Agriculture, Food and Nutrition Service, Office of Research and Analysis, 2010 – Résumé – article complet

Le programme des Peer counselor du WIC, rapport final d’activités Titre original : WIC Breastfeeding Peer Counseling Study Final Implementation Report

Ann Collins, Catherine Dun Rappaport,Nancy Burstein, Tracy K. Palmer
U.S. Department of Agriculture, Food and Nutrition Service, Office of Research and Analysis 2010

article completRapport élaboré à la demande du ministère de l’agriculture des USA sur la mise en oeuvre du programme de Peer counselor “Loving support”, programme destiné à augmenter la prevalence et la durée de l’allaitement des personnes bénéficiaires du programme WIC*. Ce rapport résume les informations collectées auprès des Etats, des collectivités et des territoires ainsi qu’auprès de 40 agences locales du WIC*. Les données ont été collectées avant l’augmentation du budget du programme qui est passé de 15 à 80 millions $ en 2010.
Ce rapport décrit :
– L’utilisation du programme Loving Support au niveau des Etats et des territoires
– Les caractéristiques des agences locales du WIC mettant en œuvre ce programme
– La nature des actions locales dans le cadre de ce programme
– Des informations détaillées sur la mise en œuvre du programme dans 5 des 40 agences
locales étudiées

*Le programme de supplémentation nutritionnelle pour les femmes, les bébés et les enfants WIC (women, infant, children) est un programme fédéral qui subventionne une aide alimentaire et sanitaire ainsi que l’éducation nutritionnelle pour les femmes enceintes et les jeunes mères à bas revenus et pour les bébés et enfants à risque de carence nutritionnelle jusqu’à l’âge de 5 ans .

– La promotion de l’allaitement pour les bébés hospitalisés en service de néonatologie : revue systématique et analyse économique
MJ Renfrew, D Craig, L Dyson, F McCormick, S Rice, SE King, K Misso, E Stenhouse and AF Williams , Health Technology Assessment 2009; Vol. 13: No. 40, 2009 – Résumé – article complet

La promotion de l’allaitement pour les bébés hospitalisés en service de néonatologie : revue systématique et analyse économique Titre original : Breastfeeding promotion for infants in neonatal units: a systematic review and economic analysis

MJ Renfrew, D Craig, L Dyson, F McCormick, S Rice, SE King, K Misso, E Stenhouse and AF Williams
Health Technology Assessment 2009; Vol. 13: No. 40 2009

article completL’objectif de cet opus de 188 pages est d’évaluer l’efficacité des interventions destinées à promouvoir l’allaitement ou l’alimentation avec du lait maternel pour les enfants hospitalisés en service de néonatologie. Quarante huit études ont été incluses dans l’analyse.
Le kangourou en peau à peau, le soutien par des pairs, l’expression en double pompage, la formation multidisciplinaire des équipes et l’accréditation IHAB de la maternité associée de l’hôpital ont montré leur efficacité.

– Caractéristiques associées à un allongement de l’allaitement : analyse d’un programme de soutien par des pairs
Bolton TA, Chow T, Benton PA, Olson BH, J Hum Lact. 2009 Feb;25(1):18-27, 2009 – Résumé – article complet

Caractéristiques associées à un allongement de l’allaitement : analyse d’un programme de soutien par des pairs Titre original : Characteristics associated with longer breastfeeding duration: an analysis of a peer counseling support program

Bolton TA, Chow T, Benton PA, Olson BH
J Hum Lact. 2009 Feb;25(1):18-27 2009

article completDes programmes de soutien à l’allaitement par des pairs pour les femmes défavorisées ont été mis en place sur tout le territoire des USA. Les données d’un de ces programmes ont été utilisées pour examiner les caractéristiques des participants et du programme parmi les personnes touchées en prénatal (n=2168) ou en post-natal (n=2899) et pour déterminer comment ces caractéristiques ont influé sur le devenir de l’allaitement. Une durée moindre d’allaitement pouvait être prédite s’il y avait eu introduction de préparation pour nourrissons à J1 pour les personnes touchées en prénatal (-37,9 jours [95% IC: –57.9 to –17.9]) ainsi qu’en postnatal (–49.1 jours [95% IC: –63.4 to –34.8]). Dans les deux groupes, l’augmentation de l’âge de la mère et une expérience précédente d’allaitement étaient associées à une durée plus longue d’allaitement. La durée de l’allaitement peut être améliorée dans les programmes en prenant pour cible les mères plus jeunes, celles sans expérience d’allaitement et en insistant pour retarder l’introduction de complément.

– Evaluation qualitative d’un programme de peer counselors
Emily R. Meier, MS, Beth H. Olson, PhD, Patricia Benton, MS, RD, Kobra Eghtedary, PhD, Won O. Song, PhD, MPH, RD , J Hum Lact August 2007 vol. 23 no. 3262-268, 2007 – Résumé – article complet

Evaluation qualitative d’un programme de peer counselors Titre original : A Qualitative Evaluation of a Breastfeeding Peer Counselor Program

Emily R. Meier, MS, Beth H. Olson, PhD, Patricia Benton, MS, RD, Kobra Eghtedary, PhD, Won O. Song, PhD, MPH, RD
J Hum Lact August 2007 vol. 23 no. 3262-268 2007

article completLe programme Initiative pour l’allaitement est mené en collaboration par le département de santé communautaire du Michigan et l’université de Michigan State. Son objectif est d’augmenter les taux d’allaitement chez les femmes défavorisées en utilisant des Peer counselors. Cette étude veut identifier les forces du programme , les moyen d’action utilisés et les améliorations possibles du point de vue des participants et des peer counselors. Six focus groupes ont été menés, trois de peer counselors , 3 de participantes au programme.
Les résultats ont montré que les peer counselors et les participantes étaient satisfaites de la qualité des services due à l’aide émotionnelle et pratiques et au prêt de tire-lait pas les peer counselors. La satisfaction des peer counselors dans leur travail s’explique positivement par les récompenses intrinsèques de l’aide apportée aux autres et négativement par des ressources et une reconnaissance insuffisantes. Les moyens d’action variaient beaucoup. Pour améliorer le programme il faudrait augmenter l’offre de services, fournir aux peer counselors un soutien plus important et standardiser les moyens d’action des peer counselors.

– Evaluation du programme des Peer counsellors de La Leche League Grande-Bretagne
Dr Susan Battersby, La Leche League Great Britain, 2007 – Résumé – article complet

Evaluation du programme des Peer counsellors de La Leche League Grande-Bretagne Titre original : An Evaluation of La Leche League GB’s Breastfeeding Peer Counsellor Programme

Dr Susan Battersby
La Leche League Great Britain 2007

article completLa Leche League Grande-Bretagne coordonne un programme de Peer Counsellors depuis 1990 avec 145 réseaux actifs. En 2007 une évaluation a été conduite avec les questions suivantes :
– Les taux d’initiation et la durée de l’allaitement ont-ils augmenté dans les zones ciblées par le programme ?
– Y a-t-il eu un accroissement des connaissances sur l’intérêt de l’allaitement pour le bien-être nutritionnel et émotionnel des bébés ?
– Y a-t-il eu un soutien accru pour l’allaitement dans les communautés ciblées ?
L’évaluation a inclus
– Une analyse du curriculum du programme au regard des critères des 10 conditions de l’Initiative Hôpital Ami des bébés ainsi que ceux du NICE (National Institute for Health and Clinical Excellence),
– une méta-analyse des évaluations déjà existantes des programmes peer counsellor de LLLGB,
– un audit sous la forme d’un questionnaire aux réseaux en activité incluant l’opinion des peer counsellors de leur rôle. Le taux de réponse à ces questionnaires a été de 41.3%.

– Face à face ou réunions ? Données qualitatives sur les perceptions des participants à une intervention de soutien à l’allaitement par des pairs dans une zone rurale d’Ecosse.
P Hoddinott, M Chalmers, and R Pill, Birth June 1, 2006; 33(2): 139-46, 2006 – Résumé – article complet

Face à face ou réunions ? Données qualitatives sur les perceptions des participants à une intervention de soutien à l’allaitement par des pairs dans une zone rurale d’Ecosse. Titre original : One-to-one or group-based peer support for breastfeeding? Women’s perceptions of a breastfeeding peer coaching intervention

P Hoddinott, M Chalmers, and R Pill
Birth June 1, 2006; 33(2): 139-46 2006

article completL’objectif de l’étude était de comprendre pourquoi le soutien en groupe était plus populaire que le soutien individuel. L’étude a reposé sur des entretiens semi-structurés(21), des observations de groupe (31) et des réponses à un questionnaire à questions ouvertes (n=105/192) sur lais raisons qui avaient poussé les femmes à ne pas choisir un coaching individuel.
Les résultats des analyses ont fait ressortir que les groupes étaient plus populaires car ils normalisaient l’allaitement dans un environnement social où on trouvait des rafraichissements, ce qui améliorait le sens du bien-être des participants. Les groupes fournissaient de la flexibilité, un sens de contrôle et une diversité des images visuelles et des expériences, ce qui aidait les femmes à prendre des décisions quant à l’alimentation de leur bébé elle-même ; et ils offraient un lieu sécurisant pour allaiter devant les autres dans une culture où l’allaitement est rarement vu en public. Les femmes ressentaient souvent une anxiété initiale lorsqu’elles participaient à un groupe pour la première fois mais elles doutaient qu’une seule manière d’allaiter pouvait convenir à tout le monde. En conclusion on peut dire que les femmes enceintes et les mères allaitantes peuvent s’engager volontairement dans une activité de soutien à l’allaitement si elles y trouvent un gain interrelationnel (verbal, visuel, émotionnel et gustatif) et un minimum de risque d’une expérience négative. Le soutien individuel était perçu comme comportant plus de risque pour la confiance en soi et l’empowerment que le soutien en groupe.

– Un essai randomisé pour évaluer l’efficacité du conseil par des pairs ( peer counseling) sur l’allaitement exclusif dans une communauté défavorisée à prédominance hispanique.
Alex K. Anderson, PhD, MPH; Grace Damio, MS, CD-N; Sara Young, MSN, RN, IBCLC;, Arch Pediatr Adolesc Med. 2005;159:836-841, 2005 – Résumé – article complet

Un essai randomisé pour évaluer l’efficacité du conseil par des pairs ( peer counseling) sur l’allaitement exclusif dans une communauté défavorisée à prédominance hispanique. Titre original : A Randomized Trial Assessing the Efficacy of Peer Counseling on Exclusive Breastfeeding in a Predominantly Latina Low-Income Community

Alex K. Anderson, PhD, MPH; Grace Damio, MS, CD-N; Sara Young, MSN, RN, IBCLC;
Arch Pediatr Adolesc Med. 2005;159:836-841 2005

article completEtude réalisée chez des femmes défavorisées du centre ville de Hartford dans le Connecticut.
Les participantes ont été recrutées en prénatal et affectées au hasard pour recevoir le soutien d’un peer counselor plus le soutien habituel pour l’allaitement (groupe PC) ou seulement le soutien habituel (groupe contrôle GC) et ont été suivies pendant trois mois post-partum.
Le groupe Peer counselor a reçu 3 visites prénatales à la maison, des visites journalières en périnatal et 9 visites à domicile post-natales ainsi que un soutien téléphonique selon besoin.
A la sortie de la maternité, 24% des mères du groupe contrôle n’avaient pas démarré l’allaitement comparé à 9%dans le groupe PC avec 56% et 42% respectivement d’allaitement non exclusif. 91 des femmes de l’étude étaient d’origine hispanique. Presque toutes les femmes enceintes envisageaient d’allaiter. A trois mois, 97% du groupe CG et 74% du groupe PC n’avaient pas allaité exclusivement dans les 24 heures précédentes [RR]=1.33; 95% CI, 1.14-1.56). La probabilité d’allaitement non exclusif pendant les 3 premiers mois était significativement plus grande dans le groupe CG que dans le groupe PC (99% vs 79%; RR=1.24; 95% CI, 1.09-1.41). Les mères du groupe GC avaient moins de chances de rester amhénoréique à trois mois que celle du groupe PC(33% vs 52%; RR=0.64; 95% CI, 0.43-0.95). La probabilité pour les bébés d’avoir un épisode ou plus de diarrhée était divisée par deux pour ceux du groupe PC (18% vs 38%; RR=2.15; 95% CI, 1.16-3.97).
On peut conclure qu’un soutien intensif et bien structuré fourni par l’hôpital et des peer counselors basées dans la communauté est efficace pour améliorer les taux d’allaitement exclusif parmi les femmes défavorisées vivant dans les centres villes aux Etats-Unis.

– Le guide des interventions autour de l’allaitement du CDC
Shealy KR, Ruowei L, Benton-Davis S, Grummer-Strawn LM., U.S. Départment of Health and Human Services, Centers for Disease Control and Prevention,, 2005 – Résumé – article complet

Le guide des interventions autour de l’allaitement du CDC Titre original : The CDC Guide To Breastfeeding Interventions

Shealy KR, Ruowei L, Benton-Davis S, Grummer-Strawn LM.
U.S. Départment of Health and Human Services, Centers for Disease Control and Prevention, 2005

article completCe guide,compilé par le Center for Disease Control d’Atlanta, inclut tous les types d’intervention pour la promotion, le soutien et la protection de l’allaitement maternel qui ont été examinés par la Collaboration Cochrane. Il comprend aussi des interventions qui ne sont pas encore formellement évaluées mais qui ont une tradition bien établie ou une raison d’être solide. Les chapitres de ce guide se divisent en deux catégories : les interventions pour lesquelles les preuves sont bien établies et celles pour lesquelles les preuves sont limitées.
Les pratiques en maternité (IHAB), le soutien de l’allaitement au travail, le soutien entre pairs (type Prall), l’éducation des mères, le soutien des professionnels et le marketing social et médiatiques font partie de la première catégorie.

– Aperçus d’un programme pilote de soutien à l’allaitement entre pairs pour les maris et compagnons de participantes au programme WIC au Texas
Jewell Stremler, Dalia LoveraJ , J Hum Lact November 2004 20: 417-422,, 2004 – Résumé – article complet

Aperçus d’un programme pilote de soutien à l’allaitement entre pairs pour les maris et compagnons de participantes au programme WIC au Texas Titre original : Insight from a Breastfeeding Peer Support Pilot Program for Husbands and Fathers of Texas WIC Participants

Jewell Stremler, Dalia LoveraJ
J Hum Lact November 2004 20: 417-422, 2004

article completUn programme pilote de soutien à l’allaitement de pères à pères a été mis en place par le Département de la Santé du Texan avec pour but d’augmenter les taux d’allaitement dans les familles fréquentant le WIC. Le concept de ce programme était basé sur le succès précédent d’un programme de Peer counselor et la recherche montrant que l’attitude du père a une influence importante sur la décision de la mère d’allaiter. Les papas Pairs sont des pères d’enfants allaités participant au programme WIC. Ils sont recrutés, formés et employés pour donner des informations sur l’allaitement et le parentage à d’autres pères du WIC. Les pères du WIC ont noté l’information qu’ils ont reçue comme très importante et indiqué que des sessions de conseils les aideraient à soutenir les mères de leurs bébés pour l’allaitement et pour devenir de meilleurs pères. Le taux d’initiation de l’allaitement a augmenté dans les consultations qui emploient de pères pairs. L’éducation à l’allaitement de père à père a été couronné de succès pour éduquer et renforcer (empower) les pères, les rendant capables de soutenir les membres de leur famille qui allaitaient.