Allaitement et situations de vulnérabilité

Pratiques d’alimentation et de soins des femmes enceintes et des enfants de moins de trois ans en situation de précarité dans deux quartiers de Nevers
GRET, Asem, fondation Daniel et Nina Carasso, 2014 – Résumé – article complet

article completLe GRET* et l’ASEM** présentent dans ce rapport les résultats de l’étude réalisée en 2013 sur les pratiques d’alimentation et de soins des femmes enceintes et jeunes enfants à Nevers. L’enquête a été réalisée dans deux quartiers précaires via des entretiens individuels auprès de 50 femmes, de focus groups et de nombreux échanges avec les acteurs locaux intervenant auprès de cette population. Elle a permis de mettre en évidence, dans un contexte caractéristique des zones urbaines sensibles :
• des pratiques de santé et d’alimentation inadéquates : alimentation déstructurée, faible consommation de fruits et légumes, très faibles connaissances concernant l’allaitement, faible taux d’allaitement maternel, introduction trop précoce des aliments ;
• de grandes difficultés dans la relation mère-enfant : les mères cherchent à éviter le conflit et développent des relations fusionnelles avec leurs enfants, elles ont peu confiance en elles et cèdent sur la bonne nutrition de leur enfant ;
• un très fort isolement des femmes, déterminant majeur des mauvaises pratiques de nutrition : très peu de relations au sein du quartier, fort encadrement des services sociaux et volonté de se réaffirmer via une mise à distance des conseils de prévention.

*Professionnels du développement solidaire
**Acteurs Solidaires En Marche

– Allaitement maternel et mobilité sociale inter générationelle, quels mécanismes ?
A Sacker, Y Kelly, M Iacovou, N Cable, and M Bartley , Arch. Dis. Child. 24 June, 2013 – Résumé – article complet

Allaitement maternel et mobilité sociale inter générationelle, quels mécanismes ? Titre original : Breast feeding and intergenerational social mobility: what are the mechanisms?

A Sacker, Y Kelly, M Iacovou, N Cable, and M Bartley
Arch. Dis. Child. 24 June 2013

article completCette étude anglaise qui implique deux cohortes d’individus nés pendant une semaine de 1958 (n=) et de 1970 (n=) explore l’influence de l’allaitement maternel sur la mobilité sociale en comparant les emplois des pères en 1958 et 1970 avec ceux que leurs enfants ont atteint. De plus cette étude examine le rôle du développement neurologique (QI) et les mécanismes du stress qui influencent la relation entre allaitement et mobilité sociale.
Des tests de capacités cognitives et de mesure de stress avaient été effectués chez les enfants de ces cohortes à l’âge de 10-11 ans.
Dans la cohorte de 1958, 68% des mères avaient allaité leur enfant comparé à 36% dans la cohorte de 1970. Les réponses indiquaient si les enfants n’avaient pas été allaités, allaité moins de 4 semaines ou allaités 4 semaines ou plus.
Après ajustement pour facteurs confondants, les résultats démontrent que les individus qui avaient été allaités avaient plus de chances d’avoir monté dans la hiérarchie sociale et moins de risques d’avoir fait l’inverse.
Les enfants qui avaient été allaités avaient montré un meilleur développement neurologique à travers les tests ce qui peut soutenir la mobilité sociale ascendante. Les enfants allaités avaient montré moins de signes de stress et les enfants qui avaient montré un stress plus important avaient eu moins de chances de mobilité sociale ascendante.

– Allaitement Précarité enquête CoFAM
2013 – Résumé – article complet

Allaitement Précarité enquête CoFAM


2013

article completLa précarité et/ou la grande précarité sont reconnus comme des déterminants négatifs de l’allaitement. Les femmes dans ces situations ne disposent pas des informations et du soutien nécessaires à l’expression d’un projet d’allaitement. On sait également que dans ces situations, le non-allaitement s’ajoute à la précarité comme facteur de risque médical supplémentaire. Les acteurs, type banques alimentaires ou associations, etc., qui soutiennent ces femmes au quotidien sont trop rarement formés à l’accompagnement et au soutien à l’allaitement.

Un groupe de travail pérenne de la CoFAM, constitué de membres motivés et d’horizons divers (Associations humanitaires, professionnels de santé, spécialistes en sciences humaines, en allaitement, etc.), s’est fixé pour objectif de permettre une information spécifique en anténatal et postnatal des femmes en situation de précarité concernant les bénéfices de l’allaitement maternel et de favoriser un choix éclairé et un soutien adapté.

Ce groupe de travail a bénéficié d’une première subvention de la DGS pour réaliser une étude afin de faire un état des lieux de la situation et comprendre les motivations et/ou freins des mères en situation précaire. L’objectif étant d’établir des pistes d’action de soutien de l’allaitement afin d’augmenter la prévalence du choix d’allaitement et d’en augmenter la durée auprès des mères en situation de précarité ou grande précarité.

– Impacts de la précarité sur l’allaitement maternel
Florence Garrisi, sage-femme, Jessica Sehimi, auxiliaire de puériculture, Mémoire pour l’obtention du certificat de consultant en lactation IBCLC, 2011 – Résumé – article complet

Impacts de la précarité sur l’allaitement maternel

Florence Garrisi, sage-femme, Jessica Sehimi, auxiliaire de puériculture
Mémoire pour l’obtention du certificat de consultant en lactation IBCLC 2011

article completCe mémoire de 32 pages réalisé dans le cadre de la formation ACLP pour la préparation de l’examen de consultant en lactation IBCLC,a pour objectif d’étudier le parcours d’une mère en situation de précarité,de déterminer le besoin médico-social de cette population et de définir des moyens pour améliorer les conditions d’allaitement des femmes en
situation de précarité.

– L’allaitement maternel. Vécu et opinions des mères en 2009
Corinne Delamaire, LA SANTÉ DE L’HOMME – N° 409 – SEPTEMBRE-OCTOBRE 2010 pp 50-51, 2010 – Résumé – article complet

L’allaitement maternel. Vécu et opinions des mères en 2009

Corinne Delamaire
LA SANTÉ DE L’HOMME – N° 409 – SEPTEMBRE-OCTOBRE 2010 pp 50-51 2010

article completL’Inpes a mené une étude explorant la perception des femmes sur l’allaitement et leurs pratiques dans ce domaine. Il y était aussi question de tester l’impact éventuel de la durée du congé maternité sur l’allaitement et l’accueil d’une campagne de communication sur l’allaitement. L’enquête a été menée par téléphone par l’institut BVA, du 23 novembre au 16 décembre 2009, auprès d’un échantillon national de 1 008 femmes âgées de 18 à 49 ans et ayant au moins un enfant âgé de moins de 6 ans.
L’influence du statut social sur les pratiques de l’allaitement déjà observée par ailleurs est confirmée dans cette étude. Ce sont, en effet, les mères issues des catégories les plus favorisées sur le plan socioculturel qui déclarent avoir allaité leur enfant.
Les femmes disposant des plus faibles revenus ont tendance à être les plus nombreuses à exprimer un sentiment de malaise face à une femme allaitant son enfant à la télévision ou sur une affiche ou dans un lieu public.
Les femmes issues des catégo¬ries les plus modestes sont plus nom¬breuses à estimer que la durée du congé de maternité est décisive dans le choix d’allaiter

– Raisons pour donner des suppléments aux bébés allaités de familles défavorisées à l’hôpital
Jennifer A. F. Tender, Jayarsi Janakiram, Elda Arce, Rubina Mason, Talita Jordan, Jennifer Marsh, Sarah Kin, Jianping He and Rachel Y. Moon , J Hum Lact 2009 25: 1, 2009 – Résumé – article complet

Raisons pour donner des suppléments aux bébés allaités de familles défavorisées à l’hôpital Titre original : Reasons for In-Hospital Formula Supplementation of Breastfed Infants From Low-Income Families

Jennifer A. F. Tender, Jayarsi Janakiram, Elda Arce, Rubina Mason, Talita Jordan, Jennifer Marsh, Sarah Kin, Jianping He and Rachel Y. Moon
J Hum Lact 2009 25: 1 2009

article completL’objectif de cette étude est d’identifier 1) les raisons pour lesquelles les femmes défavorisées commence à supplémenter avec des préparations pour nourrissons à l’hôpital et 2) les facteurs de risque de cette supplémentation. Une enquête a été menée auprès de 150 mères défavorisées dans une consultation de Washington DC. Soixante pour cent avaient démarré l’allaitement et 78% de ces bébés avaient reçu un complément à l’hôpital. Il n’y avait pas de raison clairement médicale pour 87 % de ces compléments. Les bébés des mères n’ayant pas suivi les cours prénataux d’allaitement avaient 5 fois plus de risque de recevoir un complément que ceux des mères ayant suivi un cours(OR, 4.7; 95% CI, 1.05-21.14). Améliorer les connaissances en allaitement des soignants médicaux et infirmiers est important pour minimiser les compléments non nécessaires pour les bébés allaités.

– Comment la motivation influence la durée de l’allaitement chez les femmes défavorisées ?
Elizabeth F. Racine, RD, DrPH, Kevin D. Frick, PhD, Donna Strobino, PhD, Laura M. Carpenter, PhD, Renee Milligan, RNC, PhD, and Linda C. Pugh, PhD, RNC , J Hum Lact May 2009 vol. 25 no. 2 173-181, 2009 – Résumé – article complet

Comment la motivation influence la durée de l’allaitement chez les femmes défavorisées ? Titre original : How Motivation Influences Breastfeeding Duration Among Low-Income Women

Elizabeth F. Racine, RD, DrPH, Kevin D. Frick, PhD, Donna Strobino, PhD, Laura M. Carpenter, PhD, Renee Milligan, RNC, PhD, and Linda C. Pugh, PhD, RNC
J Hum Lact May 2009 vol. 25 no. 2 173-181 2009

article completDes entretiens approfondis ont été menés avec des femmes allaitantes de milieu défavorisé pour explorer ce qui favorise ou défavorise l’allaitement. Basé sur une grille et leur expérience d’allaitement les femmes se divisaient en 3 catégories : motivée de façon intrinsèque, motivée de façon extrinsèque et ayant une expérience positive avec à la fois des motivations intrinsèques et extrinsèques. Les femmes ayant une expérience positive avaient le plus de chance d’allaiter jusqu’à 6 mois. Les femmes motivées de façon intrinsèque donnait de la valeur à l’allaitement mais réclamaient souvent de l’information et des conseils pour atteindre leur objectif d’allaitement. Les femmes motivées de façon extrinsèque étaient le moins susceptibles de continuer l’allaitement même avec du soutien et des conseils. Les professionnels peuvent évaluer les femmes pour déterminer leur expérience et leur motivation et adapter leurs interventions en conséquence. Les femmes motivées de façon intrinsèque peuvent avoir besoin de soutien et de conseil, les femmes motivées de façon extrinsèque peuvent tirer bénéfice d’entretiens motivationnels et les femmes ayant une expérience positive peuvent n’avoir besoin que de conseil d’allaitement minimal.

– La promotion de l’allaitement pour les bébés hospitalisés en service de néonatologie : revue systématique et analyse économique
MJ Renfrew, D Craig, L Dyson, F McCormick, S Rice, SE King, K Misso, E Stenhouse and AF Williams , Health Technology Assessment 2009; Vol. 13: No. 40, 2009 – Résumé – article complet

La promotion de l’allaitement pour les bébés hospitalisés en service de néonatologie : revue systématique et analyse économique Titre original : Breastfeeding promotion for infants in neonatal units: a systematic review and economic analysis

MJ Renfrew, D Craig, L Dyson, F McCormick, S Rice, SE King, K Misso, E Stenhouse and AF Williams
Health Technology Assessment 2009; Vol. 13: No. 40 2009

article completL’objectif de cet opus de 188 pages est d’évaluer l’efficacité des interventions destinées à promouvoir l’allaitement ou l’alimentation avec du lait maternel pour les enfants hospitalisés en service de néonatologie. Quarante huit études ont été incluses dans l’analyse.
Le kangourou en peau à peau, le soutien par des pairs, l’expression en double pompage, la formation multidisciplinaire des équipes et l’accréditation IHAB de la maternité associée de l’hôpital ont montré leur efficacité.

– Source et acceptabilité des conseils sur l’alimentation infantile chez les femmes défavorisées
M. Jane Heinig, PhD, IBCLC, Kara D. Ishii, MSW, Jennifer L. Bañuelos, MAS,, J Hum Lact. 25(2):163-172, 2009 – Résumé – article complet

Source et acceptabilité des conseils sur l’alimentation infantile chez les femmes défavorisées Titre original : Sources and Acceptance of Infant-Feeding Advice Among Low-Income Women

M. Jane Heinig, PhD, IBCLC, Kara D. Ishii, MSW, Jennifer L. Bañuelos, MAS,
J Hum Lact. 25(2):163-172 2009

article completCette étude identifie les sources de conseils pour l’alimentation infantile et les facteurs qui contribuent à leur acceptabilité ou leur rejet auprès de 65 mères éligibles à l’aide du programme WIC (34 anglophones, 31 hispanophones). Les mères se tournent en première intention vers des parentes ou amies expérimentées pour demander des conseils et utilisent fréquemment leur propre intuition pour trouver des solutions efficaces pour résoudre des problèmes réels ou perçus d’alimentation des bébés. Les conseils de professionnels sont perçus comme valables quand ceux-ci font preuve de caractéristiques semblables à celles des parentes ou amies expérimentées : confiance, empathie, respect et calme. Ces informations devraient permettre au personnel de modifier leur pratique pour augmenter leur capacité de promouvoir les comportements optimaux d’alimentation infantile dans cette population, afin de contribuer à la réduction de la prévalence de l’obésité infantile.

– Concept de soi maternel et allaitement
John R. Britton and Helen L. Britton, Hum Lact. 24(4):431-438, 2008 – Résumé – article complet

Concept de soi maternel et allaitement Titre original : Concept de soi maternel et allaitement

John R. Britton and Helen L. Britton
Hum Lact. 24(4):431-438 2008

article completPour vérifier l’hypothèse que les mères ayant un fort concept de soi serait plus susceptibles d’allaiter leurs bébés que celles avec un concept de soi plus faible, 2 cohortes de mères de nouveau-nés à terme ont été évaluées par différentes formes de l’échelle du concept de soi Tennessee (Tennessee Self Concept Scale).
Dans la première étude, les mères qui allaitaient exclusivement leur bébé à un mois avaient un concept de soi significativement plus élevé que celles qui donnaient exclusivement le biberon. Dans la deuxième étude, les mères qui allaitaient exclusivement avaient des scores plus élevés pour le concept de soi total que celle qui donnaient exclusivement le biberon. Les mères qui allaitaient exclusivement avaient aussi des scores plus élevés dans plusieurs dimensions individuelles de concept de soi, surtout ceux qui reflétaient la satisfaction de soi, le comportement, la valeur morale, la valeur en tant que membre de la famille et l’apparence physique. Les mères qui allaitaient de façon partielle avaient des niveaux intermédiaires de concept de soi dans les deux études. Même après contrôle par analyses régressives de facteurs démographiques, sociaux et d’initiation de l’allaitement, le concept de soi est resté significativement associé avec l’allaitement exclusif dans les deux études.

– Puis-je utiliser les services publics ? Perception des conséquences d’avoir recours aux aides et aux soins de santé par les familles vivant dans la précarité : une étude qualitative.
Krysia Canvin, Chris Jones, Anneli Marttila, Bo Burström,Margaret Whitehead, J Epidemiol Community Health, 2007 – Résumé – article complet

Puis-je utiliser les services publics ? Perception des conséquences d’avoir recours aux aides et aux soins de santé par les familles vivant dans la précarité : une étude qualitative. Titre original : Can I risk using public services? Perceived consequences of seeking help and health care among households living in poverty: qualitative study.

Krysia Canvin, Chris Jones, Anneli Marttila, Bo Burström,Margaret Whitehead
J Epidemiol Community Health 2007

article completL’objectif de cette etude était de comprendre quelle perception avait des familles vivant dans la précarité de leur rencontre avec les services publiques et comment leurs expérience passée pouvait influer sur des essais actuels ou futurs.

Un échantillon de 25 adultes vivants dans une zone défavorisée, et bénéficiant des aides sociales, ont été interviewés dans 8 sites en Grande-Bretagne en 2004/05.

Les participants percevaient les services publics comme une source de méfiance et un risque pour leur bien-être. Les rencontres avec une variété de services étaient perçues comme comportant un risque de perdre des ressources, d’être incompris, ou mal jugés ? Les participants avaient l’impression d’être soumis à une surveillance accrue, avec la peur d’être dénoncés par des voisins, résultant dans une anxiété aggravée. Les conséquences en étaient un évitement des services sociaux et de santé infantile, l’angoisse et un isolement auto-imposée. Faire appel à ces services étaient perçu comme un pari qui pourrait résulter ou on à la satisfaction de leurs besoins. Face à ce « choix », ils développaient des stratégies pour minimiser les risques qui pouvaient apparaître comme comportant des risques pour la santé. Les services publics devait faire des efforts plus importants pour augmenter la confiance en eux de cette population et faire preuve de compréhension pour les stratégies que ces familles développent pour maintenir leur bien-être dans des circonstances particulièrement défavorables.

– Durées de l’allaitement et facteurs influant sur la continuation de l’allaitement pour les bébés nés dans un hôpital américain ayant reçu le label Hôpital Ami des bébés et desservant un quartier défavorisé de centre ville.
A Merewood, B Patel, KN Newton, LP Macauley, LB Chamberlain, P Francisco, and SD Mehta, J Hum Lact, May 1, 2007; 23(2): 157-64., 2007 – Résumé – article complet

Durées de l’allaitement et facteurs influant sur la continuation de l’allaitement pour les bébés nés dans un hôpital américain ayant reçu le label Hôpital Ami des bébés et desservant un quartier défavorisé de centre ville. Titre original : Breastfeeding Duration Rates and Factors Affecting Continued Breastfeeding Among Infants Born at an Inner-City US Baby-Friendly Hospital

A Merewood, B Patel, KN Newton, LP Macauley, LB Chamberlain, P Francisco, and SD Mehta
J Hum Lact, May 1, 2007; 23(2): 157-64. 2007

article completLes effets du statut d’hôpital Ami des bébés sur la durée de l’allaitement aux États-Unis n’ont pas été publiés. Les objectifs de cette étude étaient d’obtenir les taux d’allaitement à 6 mois pour les bébés nés dans un hôpital américain Ami des bébés et de noter les facteurs associés à la persistance de l’allaitement à 6 mois. Les auteurs ont sélectionné au hasard 350 dossiers médicaux de bébés nés en 2003 au Boston Medical Center qui a le label Ami des bébés. Des 336 bébés éligibles, 248 (74%) ont été suivis pour la visite des 6 mois et 37,1% étaient allaités à 6 mois.La poursuite de l’allaitement à 6 mois était moins probable s’il y avait eu un problème d’alimentation à l’hôpital , alors que la probabilité d’allaitement à 6 mois augmentait avec l’âge de la mère, pour les mères nées en Afrique ou dont le lieu de naissance n’était pas connu. La durée de l’allaitement est traditionnellement réduite dans les populations noires défavorisées des États-Unis. Parmi la population à majorité noire et défavorisée donnant naissance dans un hôpital américain Ami des bébés, les taux d’allaitement à 6 mois sont comparables à la population générale des USA.

– Déterminants pour la mise en route et la durée de l’allaitement aux Etats-Unis.
Gopal K. Singh, PhDa, Michael D. Kogan, PhDa, Deborah L. Dee, MPHb, PEDIATRICS Vol. 119 No. Supplement 1 February 1, 2007 pp. S38 -S46 , 2003 – Résumé – article complet

Déterminants pour la mise en route et la durée de l’allaitement aux Etats-Unis. Titre original : Nativity/Immigrant Status, Race/Ethnicity, and Socioeconomic Determinants of Breastfeeding Initiation and Duration in the United States

Gopal K. Singh, PhDa, Michael D. Kogan, PhDa, Deborah L. Dee, MPHb
PEDIATRICS Vol. 119 No. Supplement 1 February 1, 2007 pp. S38 -S46 2003

article completCette étude examine dans quelle mesure la mise en route et la durée de l’allaitement varient selon le statut d’immigrant en général et en conjonction avec le groupe ethnique et le statut socio-économique après contrôle de facteurs confondants pertinent sur le plan social et du comportement.
Les données de 33121 enfants agés de 0 à5 ans de l’enquête sur la santé des enfants de 2003 ont été utilisés pour calculer les taux d’allaitement quelle qu’en soit la durée et les taux d’allaitement à 3,6 et 1 mois selon les facteurs sociaux. Une régression logistique multivariée a été utilisée pour calculer le risque relatif du non allaitement total et de non allaitement à 6 et 12 mois. Plus de 72% des mères ont déclaré avoir allaité leur enfant avec des taux de durée déclinant à 52%,38% et 16% à 3,6 et 12 mois respectivement. Les taux d’allaitement quelle qu’en soit la durée variaient beaucoup selon les les groupes ethniques d’immigrants inclus dans cette analyse, du plus bas de 48% pour les enfants noirs de nationalité américaines avec des parents américains, jusqu’à 88% pour les immigrés noirs et les blancs. Comparés aux enfants immigrants hispaniques avec des parents nés à l’étranger (le groupe le moins acculturé), les risques de n’avoir jamais été allaité étaient respectivement 2.4,2.9 et 6.5 plus élevé pour les enfant nés aux USA de parents nés aux USA (le groupe le plus acculturé) d’hispanique, blanc, noir et d’autre groupes ethniques. Les schémas socioéconomiques variaient également selon le statut d’immigrant et les différences étaient plus grande pour l’allaitement à 6 mois.

– Savoir que le sein est plus sain n’est pas suffisant pour les mères de milieu défavorisé.
Zimmerman DR, Guttman N, J Hum Lact. 2001 Feb;17(1):14-9., 2001 – Résumé – article complet

Savoir que le sein est plus sain n’est pas suffisant pour les mères de milieu défavorisé. Titre original : Breast is best : knowledge among low-income mothers is not enough.

Zimmerman DR, Guttman N
J Hum Lact. 2001 Feb;17(1):14-9. 2001

article completCet article enquête sur les croyances des mères de milieu défavorisé sur l’allaitement maternel comparé à l’alimentation au biberon, selon leur méthode d’alimentation. 154 femmes furent interviewées et réparties en deux groupes (AM=allaitement maternel, PPN = préparations pour nourrisson). Quatre bénéfices pour la santé furent notés de façon significativement plus hauts pour l’allaitement maternel par rapport à l’alimentation au biberon dans les deux groupes. L’allaitement maternel était considéré comme moins pratique par les membres du groupe ¨PPN (x = 2.3 1.7 versus 3.8 1.5 pour l’alimentation au biberon et l’allaitement maternel respectivement; P <.001). Les deux groupes évaluent que l’alimentation au biberon permettait plus aux autres de s’occuper du bébé, facilitait le contrôle du temps par la mère et risquait moins de coincer la mère que l’allaitement maternel. Les résultats montrent que bien que les mères qui donnent le biberon croient aux bénéfices de l’allaitement, elles perçoivent que celui-ci limite leurs activités. En conséquence, la promotion de l’allaitement doit prendre en compte non seulement les bénéfices mais les modes de vie.

– Opinions des femmes défavorisées sur l’allaitement maternel
Nurit Guttmana B, Deena R, Zimmerman C , Social Science & Medicine 50 (2000) 1457±1473, 2000 – Résumé – article complet

Opinions des femmes défavorisées sur l’allaitement maternel Titre original : Low-income mothers’ views on breastfeeding

Nurit Guttmana B, Deena R, Zimmerman C
Social Science & Medicine 50 (2000) 1457±1473 2000

article completNourrir un bébé met aujourd’hui les femmes devant des choix, des désirs, des obligations et des contraintes. Malgré les preuves de plus en plus nombreuses des bénéfices psychosociaux, sociétaux et pour la santé à la fois pour les femmes et les enfants, les taux d’allaitement dans le monde sont aujourd’hui loin d’être optimaux, particulièrement chez les femmes défavorisées. Beaucoup de femmes choisissent d’utiliser des préparations pour nourrissons. A partir d’entretiens structurés avec 154 mères d’une population urbaine, défavorisée et multi ethnique des Etats Unis, une typologie des sentiments des mères à propos de la méthode d’alimentation de leur enfant a été développée.
Les résultats montrent que quelle que soit leur méthode d’alimentation, les mères attribuent plus de bénéfices pour la santé à l’allaitement maternel et perçoivent l’environnement social comme pro allaitement. Leurs évaluations et perceptions de la logistique et l’importance accordée aux bénéfices dans leur choix de méthode d’alimentation étaient variées. Des contradictions associées à la pratique de l’allaitement même parmi les mères qui allaitaient, sont reflétées par leur perception de la désapprobation sociale de l’allaitement en public, leur peur d’être ridiculisée par leurs amis, le manque de soutien de certains professionnels de santé et des difficultés associées au travail . Une typologie des états émotionnels des mères qui résultent de ces contradictions résume ces résultats et souligne comment certaines mères qui n’ont pas mais auraient bien voulu allaiter, sont soumises à des sentiments de culpabilité et de deuil. Il parait important que les interventions d’éducation amplifient les consultations prénatales consacrées à l’alimentation des nourrissons et se préoccupent de moyens pour surmonter les barrières logistiques et d’appréhension.